Les Partis

Parti libéral du Canada

Chef du parti : Justin Trudeau
Fondation : 1867
Nombre de sièges : 177
Site Web : http://www.liberal.ca/fr/


Profil

Le Parti libéral du Canada a été formé avant la Confédération canadienne. Plusieurs anciens premiers ministres importants représentaient le Parti libéral, soit George Brown, Alexander Mackenzie, Wilfrid Laurier, Mackenzie King, Louis St. Laurent, Lester Pearson, Pierre Trudeau et John Turner.

John Turner remporte la course au leadership après le départ de Trudeau en 1984. Il déclenche une élection éclair dès qu’il entre en fonction, mais Brian Mulroney et les Progressistes-conservateurs remportent l’élection avec une écrasante majorité.

Turner quitte le Parti libéral en 1990 et, après la course au leadership de Calgary tenue en juin, Jean Chrétien est élu.

Lors de l’élection fédérale de 1993, les Libéraux avec Chrétien à leur tête, remportent une vaste majorité de 177 sièges, alors que les Progressistes-conservateurs n’en obtiennent que deux.

Les Libéraux sont réélus en 1997 et en 2000 avec Jean Chrétien comme premier ministre.

Jean Chrétien demeure le chef du parti jusqu’à son départ. Une course au leadership est organisée en 2003 et fait élire Paul Martin comme chef du parti, qui sera rapidement assermenté par le gouverneur général comme premier ministre.

Le Parti libéral de Paul Martin remporte l’élection fédérale de 2004, mais ne réussit qu’à former un gouvernement minoritaire.

À la fin de 2005, Martin demande au gouverneur général de dissoudre le Parlement et convoque une élection pour l’année suivante. Le scandale des commandites (dépenses illégales des Libéraux engagées auprès de compagnies québécoises) est en grande partie responsable de l’insuccès des Libéraux qui, lors de l’élection de janvier 2006, remportent 103 sièges, perdant devant les Conservateurs qui parviennent à former un gouvernement minoritaire.

Bill Graham devient le chef intérimaire lorsque Paul Martin décline le rôle de chef de l’opposition officielle. Les Libéraux tiendront des courses au leadership en 2006 et en 2009. Stéphane Dion remporte celle de 2006, mais son parti perd des sièges en 2008. Il décide de ne pas diriger le parti en vue d’une autre élection.

Michael Ignatieff devient alors le chef intérimaire et remporte la course au leadership de 2009, après avoir perdu face à Stéphane Dion en 2006.

Lors de l’élection fédérale de 2011, les Libéraux arrivent en troisième place, après les Conservateurs et le NPD. Ils ne parviennent qu’à obtenir 34 des sièges de la Chambre – un résultat historiquement faible pour le parti.

Après l’élection, Ignatieff cède sa place à Bob Rae, qui devient le chef intérimaire. En 2013, Justin Trudeau est élu chef du Parti libéral.

En 2015, Trudeau mène les Libéraux à la victoire; ces derniers remporteront 184 sièges à la Chambre des communes.



← RETOUR AUX PARTIS